Accueil Société Régions Hainaut

Eric Massin adoubé au forceps par les militants PS

Sa liste provinciale a reçu un soutien de 60%.

Temps de lecture: 2 min

Un score stalinien pour la liste communale emmenée par le tandem Paul Magnette et sa première échevine Françoise Daspremont: 100%, impossible de faire mieux même à Cuba. Par contre, 60% seulement pour la liste provinciale avec Eric Massin en tête, suivi de la présidente de l'union socialiste de Charleroi Mauricette Carême: ce sont les résultats du vote au congrès du PS qui se tenait ce vendredi à l'Eden. Ce que d'aucuns présentaient comme un exercice à risque pour le président du CPAS n'aura finalement pas vraiment été une épreuve de force. Ca passe, même si on sent la sanction. Evidemment, sans le dérapage du 1er mai dernier où il avait insulté publiquement la bourgmestre de Courcelles, Massin aurait sans doute fait (beaucoup) mieux. Le voilà adoubé par les militants, leader confirmé.

La veille, la commune de Courcelles lui avait pourtant savonné le toboggan, en approuvant la décision de se constituer partie civile comme l'avait fait sa bourgmestre Caroline Taquin rapidement après les faits. La majorité MR-CDH-Ecolo a en effet estimé qu'un préjudice pouvait être établi et qu'il fallait demander réparation. Logiquement, les élus locaux du groupe PS n'ont pas soutenu la décision, ils se sont abstenus. Comme elle nous l'a confirmé, la bourgmestre n'a pas participé au vote et s'en est déportée. A Charleroi, la sanction des militants PS montre que Magnette a la totale confiance de ses troupes, il a réussi en six ans de mayorat à rassembler les clans qui sont à présent tous derrière lui. Pour Massin par contre, c'est nettement moins convaincant: le candidat dispose d'un peu plus de quatre mois pour reconquérir son électorat, et capitaliser sur son nom: ce sera indispensable pour en cas de victoire du PS, prétendre à une fonction dans le prochain collège provincial. Et convaincre son président de parti de lui donner le mandat. Il doit pour cela espérer que la justice ne lui fasse pas un croc en jambe dans la dernière ligne droite. A Charleroi, on l'a vécu en d'autres temps, notamment pendant les affaires qui sont venues plomber la campagne de certains candidats.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Roland MARTIN, mardi 5 juin 2018, 8:57

    quelle honte ! ... mais finalement pas si surprenant : c'est le PS dans toute sa "splendeur" ...

  • Posté par Michel Raurif, samedi 2 juin 2018, 17:39

    Preuve que les " politiques " retombent toujours. P$, magouilles, frics et insultes !!! Quand le Peuple va-t'-il comprendre ?

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo