Accueil Société

L’ambassadrice américaine à l’OTAN encourage la Belgique à renouveler les F-16

Les Etats-Unis demandent de longue date à la Belgique de revoir à la hausse ses dépenses en défense.

Temps de lecture: 2 min

L’ambassadrice américaine auprès de l’Otan, Kay Bailey, encourage la Belgique à procéder à l’achat de nouveaux avions de combat, alors que la Défense envisage de remplacer les F-16 . «Nous espérons certainement que la Belgique va commencer à dépenser plus», a affirmé la diplomate vendredi dans une interview accordée à la VRT, en marge d’une réception organisée dans sa résidence à Tervuren.

La Belgique «a pour projet désormais d’acheter de nouveaux avions de combat, et évalue le F35 ( de l’américain Lockheed Martin, ndlr) ou un appareil britannique», a souligné l’ambassadrice. La France a aussi proposé, hors de l’appel d’offres officiel, un «partenariat» fondé sur l’avion de combat Rafale, auquel la diplomate n’a pas fait référence. Mme Bailey estime que l’achat de nouveaux appareils va «renforcer la capacité» de combat de la Belgique et être «une partie vraiment importante de l’augmentation de la capacité de l’alliance que nous escomptons».

Dépenses à la hausse

Les Etats-Unis demandent de longue date à la Belgique de revoir à la hausse ses dépenses en défense, alors que le pays est un des membres de l’OTAN qui réservent le moins de leur PIB à la défense. Un sommet de l’Otan aura lieu les 11 et 12 juillet à Bruxelles.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Graas Thierry, dimanche 3 juin 2018, 18:13

    Nos gouvernants sont à ce point faibles et pleutres qu'ils ne peuvent que se soumettre sans discuter à ce nouveau diktat de Trump ! Et quand bien même certains au niveau francophone s'efforcent - à raison - de défendre l'option d'achat d'avions européens, Bart et ses sbires auront vite fait de les calmer. Le choix du F35, malgré que cet avion soit reconnu unanimement (même par les américains) comme un avion mal fini, confronté à de multiples déboires techniques et surcoûts effrayants, est depuis longtemps arrêté au sein de la NVA et de son ministre Vandeput. On essaie de faire croire au citoyen lambda que la décision finale sera la résultante d'un choix "objectif " ... on nous prend vraiment pour des c... ! Ce n'est rien, patience pour le citoyen lambda que nous sommes, les élections se rapprochent, gageons que tous ces politiciens au pouvoir vont se payer une " déculottée " à l'image de ce qui s'est passé récemment en France, avec l'arrivée d'un nouveau parti !!!

  • Posté par Slezingher , samedi 2 juin 2018, 11:49

    Achetons en Europe et même si les têtes pensantes de l'armée de l'air belge veulent acheter "américain", ils font partie de la "grande muette". Pour un pays fondateur de l'Europe, nous devrions donner le bon exemple.

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 2 juin 2018, 10:19

    Non seulement il y a le conflit ouvert avec les usa auprès de l'omc , l'instabilité de Trump, mais en outre il est necessaire d'acheter européen pour éviter de divulguer des infos aux usa et permettre de créer une armée européenne . Incroyable que le pays dans lequel se trouve la capitale européenne achète américain et divulgue ainsi ses secrets défense aux usa qui manifestement avec Trump crée de l'instabilité dans le monde entier.. C'est se mettre la corde au cou alors qu'en achetant français cela crée de la cohésion et de l'entraide.

  • Posté par Wafellman Fabienne, samedi 2 juin 2018, 9:29

    Vu les "trumperies", ne serait-ce pas plus sage d'investir européen ?

  • Posté par Stéphane Vareltzis, dimanche 3 juin 2018, 21:30

    Pour une indépendance européenne de la défense, le 1er acte est de dissoudre l'OTAN qui est l'héritage d'un lointain conflit, près de 3 générations à ce jour !

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko