Accueil Monde

Aarhus, la «méthode douce» contre la radicalisation

La ville danoise a mis en place dès 2007 un vaste programme de lutte contre la tentation djihadiste. Prévention et réhabilitation en sont les axes dominants. Avec des résultats certains. Témoignages.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Il a belle allure dans son costume noir, avec sa fine cravate sombre et sa chemise blanche. Ahmed, 26 ans, sourit beaucoup. Il y a quelques mois, ce jeune homme d’origine somalienne, arrivé au Danemark à cinq ans, a décroché un poste de contrôleur financier à la mairie d’Aarhus, dans la province du Jutland, à l’ouest du pays. En juin, il a participé au dépouillement des bulletins de vote, lors des élections législatives. « Vous vous rendez compte, c’est moi qui ai contrôlé le comptage des voix ici à Aarhus », dit-il, ne dissimulant pas sa fierté. Il y a quatre ans, pourtant, il était prêt à quitter le pays, pour le Pakistan.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs