Accueil Économie Entreprises

Air Belgium opère son premier vol long-courrier au départ de Charleroi

Ce voyage à destination de Hong Kong marque le grand départ de la nouvelle compagnie aérienne belge.

Temps de lecture: 2 min

Le premier vol commercial d’Air Belgium décollera ce dimanche, peu après 14h, de la piste de l’aéroport de Charleroi (Brussels South Charleroi Airport - BSCA) à destination de Hong Kong. Ce voyage marquera le grand départ de la nouvelle compagnie aérienne belge, qui avait déjà opéré au cours de ces derniers mois une série de vols pour le compte de tiers. Pour le BSCA, il s’agit aussi d’une primeur : celle du tout premier vol long-courrier opéré depuis Charleroi.

Le lancement d’Air Belgium fait suite à un travail de longue haleine. Début 2017 déjà, le CEO Niky Terzakis dévoilait pour la première fois ses plans dans la presse. L’ambition était alors de voler pour l’été de cette même année. Mais la procédure d’obtention d’une licence de vol (certificat de transporteur aérien) a pris plus de temps que prévu et le précieux sésame a finalement été obtenu en mars dernier.

Un « vol technique »

Entre-temps, Niky Terzakis a annoncé qu’Air Belgium serait basé à Charleroi et que le premier vol relierait la métropole wallonne à Hong Kong. Le vol inaugural était prévu pour le 30 avril, mais ce projet a également été contrarié, faute d’accord de survol de la Russie. Le feu vert a finalement été obtenu à la mi-mai, ouvrant la voie au premier vol d’Air Belgium ce dimanche 3 juin.

Ce premier voyage est encore considéré comme un « vol technique », devant permettre de contrôler toutes les procédures et de peaufiner les derniers détails. Le deuxième départ depuis Charleroi, le mercredi 6 juin prochain, est quant à lui considéré comme le véritable « vol inaugural ». Il sera accompagné des festivités d’usage.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Crise énergétique: les entreprises craignent le pire, la BNB relativise

Sondées en septembre, les entreprises se montrent très pessimistes pour les prochains mois, craignant les effets de l’indexation des salaires et la hausse des prix de l’énergie. La BNB relativise cependant, notamment à la lumière des enseignements de la crise sanitaire, dont les effets délétères ont été moins importants qu’anticipés. « L’économie belge se dirige vers une courte récession », estime la Banque nationale de Belgique.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière