Accueil Société Régions Bruxelles

Diesel interdit à Bruxelles en 2030: «Il ne faut pas prendre le citoyen pour un imbécile», estime Didier Gosuin

Le ministre bruxellois de l’Economie et de l’Emploi veut « s’assurer que la mise en œuvre suive ».

Temps de lecture: 1 min

La décision de principe d’interdire les véhicules propulsés au diesel à partir de 2030 ne peut se traduire par un simple effet d’annonce débouchant au final sur une série d’exonérations. L’étude à laquelle s’est engagé le gouvernement bruxellois devra être menée « très sérieusement », averti dimanche le ministre bruxellois de l’Économie et de l’Emploi Didier Gosuin (Défi).

«  Il ne faut pas prendre le citoyen pour un imbécile sinon nous en restons à la pétition de principe. Un tel objectif impose une étude sérieuse et un travail de fond dans la transparence », a commenté M. Gosuin, interrogé dimanche en marge du congrès de lancement de la campagne électorale de Défi pour les communales à Bruxelles. «  On peut vouloir quelque chose mais on doit s’assurer que la mise en œuvre puisse suivre. Cela impose d’en gérer tous les aspects », a-t-il insisté.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Poullet Albert, dimanche 3 juin 2018, 20:55

    il a encore une fois, raison !!

  • Posté par unknown, dimanche 3 juin 2018, 20:43

    Juste, les citoyens ne sont majoritairement pas des imbéciles (bien qu'en toute logique il doit y avoir des imbéciles citoyens), donc beaucoup comprendront que c'est dans leur intérêt. Mais on peut aussi se demander si ne rejeter que le grand méchant diésel est bien adéquat : il s'est dit que la pollution due à la voiture à essence efficace en énergie est élevée aussi... bobard ? Une ville avec plus de capacité de transports un commun dans toutes les directions et selon un maillage fin pourrait aider à se passer de voiture (tout le contraire des 10 km de ligne de métro pour 2 milliards qui sont projetés). Pour le reste, à terme, des vélos, des voitures électriques, moitié moins qu'aujourd'hui peut-être... Un fameux changement, pas évident, mais le jour où on y parvient, je doute qu'on ait encore envie de revenir à "la voiture pour tous".

  • Posté par Remi Baeyens, dimanche 3 juin 2018, 17:59

    Ce ne serait pas la première fois que l'on nous prend pour des imbéciles. Je crois même que c'est assez général.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo