Accueil Sports Football Diables rouges

Pour Vincent Kompany, tous les doutes sont permis

Le débat autour de la santé de Vincent Kompany est revenu sur la table des inquiétudes à l’occasion d’une nouvelle blessure, à l’aine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’équilibre physique qu’il convoite -vainement- depuis plusieurs années maintenant complique la gestion de ses efforts et brise sa capacité à garder le contrôle de ses désirs. Après avoir manqué l’Euro en France, il pourrait également être obligé de tirer un trait sur la Coupe du Monde en Russie.

Visage éteint, marqué par les craintes, Vincent Kompany quitte le terrain sans crier gare et rejoint les vestiaires, sans même attendre que Dedryck Boyata, son remplaçant désigné dans la précipitation, soit en mesure de prendre le relais. L’image est puissante, et éclipse toutes les autres interrogations qui ont germé après ce partage blanc face à la sélection portugaise. Dire que ce retrait inopiné est une terrible surprise serait cependant mentir. Car la Belgique du foot a dû apprendre à fonctionner sans son (ex-)capitaine ces dernières années, à composer avec ses brusques défections. À préparer l’avenir sans lui, en somme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs