Accueil Monde États-Unis

Donald Trump affirme son «droit absolu» à se gracier lui-même

Mais assure qu’il n’a rien à se reprocher.

Temps de lecture: 1 min

Le président américain Donald Trump a affirmé lundi son « droit absolu » à s’appliquer à lui-même le droit de grâce présidentielle, même s’il s’est empressé d’ajouter dans un tweet qu’il n’avait rien à se reprocher.

« Comme cela a été stipulé par de nombreux spécialistes du droit j’ai le droit absolu de me GRACIER, mais pourquoi le ferais-je alors que je n’ai rien à me reprocher », a-t-il écrit, affirmant une nouvelle fois qu’il faisait l’objet d’une chasse aux sorcières dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe dans la présidentielle de 2016.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Anne Lacourt, lundi 4 juin 2018, 20:13

    Il se prend pour le roi Soleil!!!!

  • Posté par Grulois Stanislas, lundi 4 juin 2018, 17:56

    Ils n'en n'ont pas marre, les américains, d'avoir ce tocard comme président ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 4 juin 2018, 17:43

    Ou comment démontrer en même temps sa culpabilité, son arrogance et une certaine forme d'imbécillité!

  • Posté par Luminet Pierre, lundi 4 juin 2018, 16:57

    Consternant.

  • Posté par Lambert Denise, lundi 4 juin 2018, 15:17

    On ne peut pas mieux dire que Michel Audiard : Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît

Plus de commentaires

Aussi en USA

Pétrole: un camouflet dramatique pour Joe Biden

La décision de l’Opep est un camouflet dramatique pour le président américain, qui croyait avoir apaisé ses relations avec l’Arabie saoudite en juillet et noué un compromis stratégique pour juguler l’inflation, tout en coupant l’herbe sous le pied de la Russie. L’isolement de celle-ci est rompu par les autres producteurs mondiaux d’hydrocarbures, soucieux de restaurer leurs marges.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une