Accueil Culture Scènes

F(s) pourfend le sexisme dans la culture belge

Lundi après-midi, près de 200 femmes – actrices, directrices de théâtre, attachée de presse, productrices, etc. – se sont réunies au Théâtre National pour crier leur ras-le-bol. Absence de parité, inégalités salariales, droit de cuissage : le milieu culturel n’est visiblement pas si progressiste que ça ! Né sur les réseaux sociaux, le groupe F(s) enfle de jour en jour.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Elles se font appeler « F(s) » (à ne pas prononcer « fesses » au risque de les agacer mais simplement « èffe »). « F » pour Femme avec un petit « s » muet entre parenthèses pour souligner justement le manque de pluriel de ces femmes aux postes de responsabilité dans le milieu culturel belge. On pourrait croire à un rejeton des Femen ou encore à une réplique locale des 82 stars féminines qui montaient les marches du Festival de Cannes en mai dernier. Sauf que ce mouvement-ci n’a rien du déballage corporel effronté ou du « one-shot » glamour, mais illustre une vague de fond, une sourde colère qui enfle depuis des mois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs