Accueil Belgique Politique

L’affaire des faux e-mails, la triple peine pour le SP.A

La crédibilité de John Crombez, le président du SP.A, est en jeu après la divulgation d’e-mails probablement falsifiés dans l’affaire du remplacement des F-16. Les socialistes flamands sont groggy, tout comme l’idée d’une alternative à la N-VA.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Q uelle est l’ampleur des dégâts pour John Crombez ? » La « une » du quotidien flamand De Morgen, lundi, n’y allait pas par quatre chemins. Depuis plusieurs jours, le président du SP.A est au cœur de la polémique, suite à la divulgation d’e-mails probablement falsifiés à propos du dossier du remplacement des F-16.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Björn Deckers, mardi 5 juin 2018, 13:04

    Au-delà de la faute commise par le président du SP.A (ne pas avoir sérieusement étudié la fiabilité des sources et s'être placé lui même dans une situation facheuse par volonté de nuire non sur le fond mais sur la forme, ce qui du reste constitue une seconde impasse), l'état de délabrement de la gauche flamande et au-delà en Europe pose questions. Entre la perte de crédibilité d'une gauche social-démocrate et verte qui ne donne pas l'impression de pouvoir faire plus que de freiner le mouvement implacable de la libéralisation internationale et l'air du temps où l'égo et l'individualisme sont portés au pinacle, la crise de la gauche, de la démocratie et de la représentations politique est désormais profonde, le populisme l'emporte et on ne semble plus pouvoir freiner un retour au pire. La responsabilité de la gauche de n'avoir pas vu et/ou pas voulu défendre la régulation au niveau européen et par-delà, seule à même de freiner l'anarchie capitaliste et son cortège de replis identitaires et individualiste est écrasante. Pour éviter de se salir les mains, ils semble que l'abstention soit devenu le refuge des derniers progressistes... Hélas, le temps se gâte...

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 5 juin 2018, 10:34

    Pas de souci, Monsieur BDW vient de déclarer que lui, n'aurait pas été induit en erreur. A chaque fois, Monsieur BDW a une solution rapide, simple pour ne pas dire simpliste. Il connait tout, a réponse à tout, trouve une solution immédiate, ne commet aucune erreur; bref, un surhomme parfait qui a tous les dons et toutes les connaissances...

  • Posté par Eric Lavenne, mardi 5 juin 2018, 6:56

    Je ne suis pas socialiste ; mais ce Monsieur ,via une ou des sources ANONYMES a été victime de FAUSSES informations; voulues telles, et cherchant à nuire. A ce "genre" d'anonymes, lorsque cela s'avère possible il est impératif de répondre"(même indirectement)" par l'insulte, la vocifération, et la distillation massive de multiples FAUSSES informations AUTRES . En outre ,ces anonymes(H/F) sont en quelque sorte des "radicalisateurs(trices)(néologismes)" à pourchasser sans faille(s) Quant-au remplacement des F16 , personnellement j'ai la conviction qu'il doit avoir lieu. Mais , je laisse ,aux militaires une liberté totale quant au choix de ce(ces) remplacement(s) car je ne suis en rien militaire, ni stratège et encore moins pilote.! Et à ce sujet , pour les politiciens; il devrait en aller de même ; "hors problématique budgétaire insoutenable, cela va de soi" Vive, la démocratie vraie, réelle et totale pour TOUS sans distinction aucune et sans arrondissements, perfides, d'angles ou encore interprétations fallacieuses voire "tordues "diverses !

  • Posté par M. Deschamps , lundi 4 juin 2018, 20:42

    De plus en plus de sorties de route des socialistes du nord et du sud en plus de propos très limite de leur part vis à vis du gourvermement

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs