Des centaines de personnes rendent un dernier hommage aux deux policières tuées à Liège (photos et vidéos)

Les corbillards transportant les corps des deux policières victimes de Benjamin Herman à Liège sont arrivés peu après 09h30 mardi au centre funéraire de Robermont. Des centaines de personnes sont venues assister à leurs funérailles.

Les deux corbillards transportant Soraya Belkacemi et Lucile Garcia se sont arrêtés devant le centre funéraire de Robermont, face à une haie de policiers faisant le salut. Deux autres corbillards ont été nécessaires pour transporter les nombreuses gerbes de fleurs.

©Laurence Wauters / Le Soir
©Laurence Wauters / Le Soir

Des funérailles officielles sont organisées mardi pour les deux policières, lors desquelles la présence d’un représentant du Roi, des membres des gouvernements, des autorités locales et de nombreux policiers venus de toute la Belgique était annoncée. Les deux policières abattues par Benjamin Herman lors de sa course macabre recevront une distinction honorifique à titre posthume.

Sont donc présents aux funérailles, le Premier ministre Charles Michel, les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, le ministre-président wallon Willy Borsus, Elio Di Rupo, la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Alda Greoli ou encore la présidente du Sénat Christine Defraigne.

La croix civique

Jan Jambon a remis aux deux policières la croix civique de première classe à titre posthume.

D’après notre journaliste sur place, c’était le silence absolu au cimetière de Robermont. Un silence de longues minutes pendant que les familles entrent.

Silence absolu au cimetière de Robermont ©Laurence Wauters / Le Soir
Silence absolu au cimetière de Robermont ©Laurence Wauters / Le Soir

Les familles ont demandé à la presse de respecter leur intimité et de ne pas entrer dans le crématorium. Un espace de travail sera aménagé pour les journalistes à l’extérieur du bâtiment, a précisé la police liégeoise, qui s’attend à une grande affluence.

Cyril Vangriecken, le jeune homme de 22 ans abattu dans sa voiture par le tireur, a été quant à lui inhumé le lundi 4 juin.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fusillade à Liège|Pompes funèbres|Funérailles|Liège (prov. de Liège)
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite