Accueil Sports Football Football belge Standard

Pro League: le Standard risque 1.500 euros d’amende suite aux incidents face à Genk

Le rapport du délégué du match du 6 mai dernier fait état de chants racistes et de l’utilisation de matériels pyrotechniques.

Temps de lecture: 1 min

Le parquet de l’Union belge de football a requis mardi une amende de 1.500 euros à l’encontre du Standard suite aux incidents ayant émaillé la rencontre du club liégeois face à Genk le 6 mai dernier (5-0) pour le compte de la 7e journée des playoffs 1.

Le délégué du match Nico De Pauw a constaté dans son rapport des chants racistes et l’utilisation de matériels pyrotechniques concluant à un défaut d’organisation de la part du Standard.

Les Rouches ont demandé le sursis pour une partie de l’amende. La Commission des litiges se prononcera le mardi 12 juin.

Pour le Standard, ces informations sont erronées.

Les poursuites portent, en effet, uniquement sur des fumigènes qui ont retardé le début de le rencontre. La seule mention de chants dans le rapport concerne « et les wallons c’est du caca » des supporters de Genk (qui n’a, malgré cela, pas été poursuivi d’ailleurs).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Poels Jean-pierre, mardi 5 juin 2018, 19:43

    Une amende 1500€ ! Combien coûte un joueur? :-) :-)

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb