Accueil Société

7,5 fois plus de mères adolescentes parmi les femmes précarisées

Tout le monde pressent un lien étroit entre santé et niveau de vie. Au-delà des clichés faciles, Solidaris casse les idées reçues sur le sujet. La mutuelle pointe de nombreuses injustices mais aussi des carences sur la prévention. En tête de ces dernières, il y a les grossesses précoces.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

S’il y a bien une chose face à laquelle les citoyens ne sont pas égaux, c’est la santé… Parce que la génétique expose des gens à des risques dont d’autres peuvent se moquer. Parce qu’un même comportement individuel peut avoir des conséquences variables d’une personne à l’autre. Parce que l’appartenance sociale – liée au revenu, au niveau d’éducation – offre, avec cynisme, une certaine assurance tout risque contre les aléas de la vie. Ou l’inverse. Cliché ? La mutualité socialiste Solidaris a cherché à objectiver les choses, à mettre des données derrière les stéréotypes. Avec une conclusion, limpide : il n’y a pas de stéréotype, il n’y a qu’un lien très étroit entre inégalités sociales et inégalités de santé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 6 juin 2018, 12:51

    Cercle vicieux

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs