Accueil Belgique

«La fonction de médiateur est incompatible avec celle d’imam»

Kim Lecoyer est doctorante en droit à l’université de Gand. Elle a étudié les conflits dans les familles musulmanes belges et développé une formation de médiation à l’adresse de ce public spécifique. Malgré les besoins, la démarche reste rare.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Kim Lecoyer est doctorante au centre des droits humains à l’Université de Gand, chercheuse et chargée de cours au sein de l’institut supérieur pour les sciences de la famille « Odisee » (« Hoger instituut voor gezinswettenschappen »). Elle finalise actuellement sa thèse portant sur les conflits familiaux au sein des foyers musulmans. Pour ce faire, elle a rencontré des familles en conflit et des imams, sollicités par ces familles. Elle aussi co-fondatrice de l’association Karamah, qui vise l’émancipation des femmes musulmanes. Cette ASBL a créé en 2016 un module de formation à la médiation. A sa connaissance, il n’y a pas d’initiatives similaires et Ikram Ben Aïssa (qui a aussi été formée par Karamah) est une des premières à développer ce type d’accueil.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs