Accueil Belgique Politique

Migration: le MR dénonce l’«indignation sélective» de l’opposition face aux propos de Theo Francken

Pour Olivier Chastel, le gouvernement fédéral n’a pas à rougir de sa politique migratoire.

Temps de lecture: 2 min

Le président du MR Olivier Chastel a dénoncé mardi l’« indignation sélective » de l’opposition francophone, particulièrement virulente après les propos de Theo Francken en faveur d’un refoulement des bateaux de migrants en route vers les côtes européennes et de la conclusion d’un accord en ce sens avec la Tunisie.

« (Cette opposition francophone) s’est nettement moins émue des propos tenus en février 2016 par le président du parti socialiste flamand John Crombez. Celui-ci soutenait pourtant à l’époque un ‘push back’ des migrants arrivant en Grèce par la Turquie », a commenté M. Chastel mardi soir dans un communiqué.

Pour le patron du MR, le gouvernement de Charles Michel «respecte et continuera de respecter» le droit international ainsi que toutes les conventions internationales, «en particulier la Convention Européenne des Droits de l’Homme et notamment son article 3».

Pour les réformateurs, la priorité aujourd’hui est de mettre fin à l’immigration illégale ainsi qu’au trafic d’êtres humains organisé par les passeurs. «Il importe également de renforcer les frontières extérieures de l’Europe et leur surveillance», juge Olivier Chastel. «Il est enfin essentiel de conclure des accords migratoires avec des états tiers et de favoriser l’accueil dans les pays voisins, afin de mettre un terme au business des passeurs et aux dramatiques noyades en Méditerranée. Cela implique un renforcement du soutien envers ces pays tiers».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Remi Baeyens, mercredi 6 juin 2018, 12:04

    L'assistance des personnes en péril en mer est une évidence. Et ramener les naufragés vers leur lieu de départ aussi. La poursuite et l'arrêt des passeurs, criminels, devient une priorité absolue. Il faut les arrêter à la source et démanteler leur système de recrutement en Europe et en Afrique entr'autres. Quand des journalistes belges hébergent des 'réfugiés' pour les aider à les faire passer en Angleterre sont complices de ce trafic. C'est aussi criminel, n'en plaise à certains.

  • Posté par Guiot Philippe, mercredi 6 juin 2018, 8:34

    Le droit international de la mer Les obligations des capitaines de navire        En vertu à la fois d'une tradition maritime ancestrale et des obligations prescrites par le droit international, le capitaine d'un navire a le devoir de prêter assistance à toute personne se trouvant en situation de détresse en mer, et ce indépendamment de la nationalité de cette personne, de son statut ou des circonstances dans lesquelles elle a été trouvée. Le respect de cette règle est essentiel pour la préservation de l'intégrité du régime de recherche et de sauvetage en mer. Elle est basée entre autres sur deux textes essentiels : la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982 (Convention UNCLOS) la Convention Internationale pour la Sauvegarde de la Vie en mer de 1974 (Convention SOLAS) Les obligations des gouvernements et des centres de coordination et de secours        Plusieurs conventions maritimes définissent les obligations des États Parties en ce qui concerne les arrangements nécessaires entre États en matière de communication et de coordination en cas de situation de détresse dans leur zone de responsabilité et pour le sauvetage des personnes en situation de détresse autour de leurs côtes : la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982 (Convention UNCLOS) la Convention Internationale pour la Sauvegarde de la Vie en mer de 1974 (Convention SOLAS) la Convention Internationale sur la Recherche et le Sauvetage maritime de 1979, (Convention SAR) Les amendements aux Conventions SOLAS(3) et SAR(4) visent à s'assurer de la continuité et de l'intégrité des services SAR, Les opinions de TF ne tiennent à aucun moment devant les traditions maritimes universelles d'aide et d'assistance POINT/BARRE

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une