Accueil Monde Union européenne

Migration: le blocage européen

Les 28 ont constaté une nouvelle fois l’étendue de leurs divergences sur la politique migratoire. Theo Francken enterre la tentative de réforme de l’asile et prône les refoulements. Les propos du secrétaire d’Etat belge ont provoqué le tollé en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Depuis Luxembourg

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Jules Horowitz, dimanche 10 juin 2018, 1:34

    tout ça à cause des abominables Bush et Sarkosy, qui ont semé le chaos au moyen Orient, pour des raisons minables.

  • Posté par Michel Raurif, mercredi 6 juin 2018, 16:06

    Pourquoi cacher ce que 80 % des belges ressentent envers l'immigrations a savoir un refus total de cette immigration ! L’article 3, c'était au temps béni de l’abondance, mais, l’abondance c'est fini ! Voici venu le temps de la disette et du retour des immigrés par tout les moyens vers leur pays d'origine. Francken a raison. Il n'y a pas si longtemps, en Indonésie, la marine nationale a coulée des bateaux remplis d'immigrants venant, entre autre du Vietnam ! Quand à Dirouppe, il est plus que temps qu'il prenne sa retraite de préférence dans son Italie natale.

  • Posté par Van Steen Willy, mercredi 6 juin 2018, 11:37

    Je lis:"Les propos du secrétaire d’Etat belge ont provoqué le tollé en Belgique". Le tollé?? un Di Rupo qui surfe sur une vaguelette, quelques propos venant de personnalités qui restent aveugles devant les évidences??? Se rend-on compte que l'Europe est en train de se déconstruire de se détruire par cette politique de l'autruche en défiant la majorité silencieuse? Il n'est pas normal que des migrants soient la cause de cette déconstruction! Nous avons tous fait des efforts pour construire cette Union, nous avons assumé ses avantages et ses inconvénients, mais, elle faisait notre fierté! Allons nous assister encore longtemps à cette agonie que les politiques migratoires ont déclenchée? L'exemple des pays de l'Est, du Brexit et à présent de l'Italie ne suffit donc pas?? Faudra-t'il boire le calice de cette politique irréaliste jusqu'à la lie?? D'autant plus que les "bien pensants" ne sont pas les payeurs de l'ouverture suicidaire de nos frontières, mais que c'est l'ensemble de notre population qu'on cherche à mettre "dans le coup". Le drame est humain, certes, mais n'est-ce pas au départ de gérer une politique anti migratoire en aidant plutôt les pays dont sont originaires la plupart des migrants. Facile de nous accuser, mais au bout du compte, qui sont les dindons de cette sinistre "farce"?

  • Posté par Pirlot Mia, mercredi 6 juin 2018, 12:21

    Vous avez tout à fait raison!

  • Posté par Carnaille Cedric, mercredi 6 juin 2018, 10:17

    Il y a quelques années des juges ont eu une interprétation très large de l'article 3 de la convention des droits de l'homme. En prenant cette décision les juges ont interdit à l'Europe de renvoyer les migrants à leur point d'origine. Une véritable aubaine pour les passeurs, qui ont pu garantir avec certitude qu'une fois passé la mer ils resteraient facilement sur le territoire Européen. Aujourd'hui, nous sommes une nouvelle fois victime de décision de justice et de manoeuvre d'avocat, devons nous laisser l'Europe être déstabilisées par le trio (Justice, avocat, passeurs) ou pouvons nous prendre des mesures pour nous protéger? Nous pourrions très bien créer des zones hors europe (sur le modèles des ambassades), ou les migrants pourraient introduire leur dossier et obtenir ou non le statut de refugiés. ça solutionnerai beaucoup de problème.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs