Accueil Monde États-Unis

Départ d’une employée de la Maison Blanche après des propos polémiques sur John McCain

Kelly Sadler avait refusé de s’excuser après ses propos « irrespectueux » envers le sénateur républicain, atteint d’un cancer du cerveau.

Temps de lecture: 2 min

Une employée de la Maison Blanche, qui avait tenu des propos largement qualifiés d’irrespectueux envers le sénateur républicain John McCain, ne fait plus partie du personnel de la présidence, a annoncé mardi le porte-parole adjoint de l’exécutif.

« Kelly Sadler n’est plus employée par le bureau exécutif du président », a indiqué Raj Shah dans un communiqué laconique envoyé à la presse, sans donner aucune autre précision.

Mme Sadler, membre de l’équipe de communication de Donald Trump, avait suscité une vive polémique après avoir dit lors d’une réunion en mai que l’opposition de John McCain, atteint d’un cancer du cerveau, à la nomination de Gina Haspel à la tête de la CIA n’était pas grave car le sénateur allait « mourir de toute façon ».

Héros de guerre

Interrogée à plusieurs reprises sur ce sujet, Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison Blanche, avait refusé de s’excuser au nom de l’exécutif ou d’aborder le sujet frontalement, affirmant n’avoir aucun commentaire à faire sur des propos tenus « lors d’une réunion interne ».

La fille de John McCain, Meghan, avait estimé que l’auteure de cette remarque devait être limogée.

Le sénateur républicain de 81 ans a été diagnostiqué l’année dernière avec un glioblastome, une forme agressive de cancer du cerveau, et s’est retiré depuis plusieurs mois dans l’Arizona.

Respecté chez les républicains comme chez les démocrates, M. McCain est un héros de la guerre du Vietnam, où il a passé plus de cinq ans comme prisonnier de guerre et a été torturé pendant sa captivité.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une