Accueil Monde

L’Amérique toujours sans contrôle rigoureux des armes à feu

Encore une tuerie, et toujours le même discours de Barack Obama. Après des années de luttes politiques, la fusillade de San Bernardino sera-t-elle l’élément déclencheur à un changement de la loi sur le port et la vente d’armes aux États-Unis ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

« A ssez, c’est assez ». Le rituel désespérant se reproduit à chaque nouvelle fusillade aux États-Unis. À la Maison-Blanche, le président Barack Obama surgit le regard sombre devant les caméras, dénonçant un nouveau massacre inutile, fustigeant l’incurie des parlementaires du Congrès qui, depuis son intronisation en 2009, se sont toujours refusé à renforcer un contrôle déjà minimaliste des armes à feu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs