Accueil Belgique Politique

Les syndicats souffrent de l’érosion de leurs affiliés

Le recul met en lumière les difficultés actuelles du syndicalisme en Belgique. L’évolution de l’emploi et du chômage y contribuent. La CSC souffre le plus de cette érosion.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Comment se porte le syndicalisme ? Comment évolue-t-il ? Ces questions et bien d’autres sont au cœur du dossier paru dans le dernier numéro de la revue Politique. Et, au-delà de l’analyse en profondeur que livrent les différents contributeurs de la publication de gauche, un constat s’impose : depuis trois ans au moins, le nombre d’affiliés diminue. Seule la CGSLB fait exception. Mais sa progression reste marginale compte tenu de la taille du syndicat libéral.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lilien Raymond, jeudi 7 juin 2018, 14:21

    Le taux de syndicalisation en Belgique est énorme, de l'ordre de 50 % (Union Européenne : 23 %), et il n'est dépassé que dans les pays nordiques où, comme en Belgique, les allocations de chômage sont payées par les syndicats. A titre de comparaison, Allemagne 18 %, France 8 % ! C'est donc clairement le fait que les syndicats apparaissent comme les "payeurs" des allocations sociales qui conditionne leur attractivité et en fait des incontournables.Si on leur retirait ce privilège exorbitant, leur nombre d'affiliés diminuerait probablement d'un tiers en 10 ans. Évidemment, il faudrait alors une administration efficace (est-ce un oxymore ?) pour prendre le relais ... et vaincre l'opposition virulente des partis de gauche, dont le clientélisme est la raison de vivre.

  • Posté par Serge Vandeput, jeudi 7 juin 2018, 19:26

    En Belgique nous avons en fait des syndicats qui défendent les intérêts des chômeurs. Plus il y a des chômeurs et plus les syndicats deviennent riche. Alors, ce ne sont pas eux qui vont chercher des emplois pour leurs membres.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs