Accueil Société

Les syndicats réagissent à l’avant-projet de décret sur l’horaire des profs et des instituteurs

La charge de travail des profs ne s’arrête pas à la salle de classe. Certes, mais la participation aux activités parascolaires, le remplacement d’un professeur, l’organisation de fêtes d’école ou de « fancy fair » doivent-ils obligatoire  ? Les syndicats réagissent.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Syndicats, pouvoirs organisateurs et ministre sont tous signataires du Pacte – et du chapitre sur la charge de l’enseignant – mais ils s’opposent sur la mise en œuvre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Parmentier Luc, jeudi 7 juin 2018, 22:53

    Incohérence si on rend obligatoire ce qui se prestait bénévolement ....surtout sans augmentation salariale ....mais aussi ne retournerait-on pas 50 ans en arrière lorsque les Soeurs ou les Frères , dans les écoles libres , imposaient bien des contraintes pour y être engagé définitivement .... Est-ce vraiment cela qui va solutionner la pénurie de profs ...ou l'augmenter ...!!!

  • Posté par Intjigejlis Gérasimos, jeudi 7 juin 2018, 12:22

    Les bases syndicales ont accepté le Pacte ? Ah, bon. "Oui, mais", suite au vote négatif des bases " pour pouvoir négocier" qu'ils disaient. Après quelles consultations ? Et les non-syndiqués ? C'est encore bien parti............................

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs