Accueil Économie

Un non-lieu pour Stéphane Moreau

Il était suspecté d’avoir contracté une assurance a posteriori après qu’un arbre de sa propriété est tombé chez un voisin.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Soupçonnés de faux en écriture et de fraude à l’assurance, Stéphane Moreau et huit autres personnes, pour l’essentiel des cadres de la compagnie Ethias, ont bénéficié mercredi d’une ordonnance générale de non-lieu auprès de la chambre du conseil. Le dossier présenté par le parquet ne contient donc pas suffisamment d’éléments, a estimé la juridiction liégeoise, pour un renvoi vers le tribunal correctionnel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Taverne Henry, jeudi 7 juin 2018, 17:03

    Les amis de mes amis ont prononcé le non-lieu . . .

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs