Accueil Culture Livres

Vincent Engel: «Je suis boulimique»

Un grand roman, « Maramisa », après deux textes sur Vivaldi

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Vincent Engel a publié deux livres en octobre dernier : Belgiques (Les Livres du 16 décembre 2017) et Alma Viva, inspiré par le départ pour Vienne de Vivaldi qui quitte Venise à regret. Le sujet s’y déploie sous deux formes, celle d’un roman et celle du monologue créé en novembre par Pietro Pizzuti. Il y ajoute, cette semaine, l’impressionnant Maramisa. Impressionnant par son volume et surtout par la maîtrise dont le romancier fait preuve dans la construction d’une civilisation imaginaire ainsi que dans les jeux troubles de manipulation auxquels se livre Herman Kopf, descendant d’un nazi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs