Accueil Culture Livres

Barcelone, la manne aux trésors de Carlos Ruiz Zafón

Carloz Ruiz Zafón met un point final à sa fresque monumentale initiée avec « L’ombre du vent ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Sa biographie veut que le premier roman de Carloz Ruiz Zafón, qui comptait déjà 500 pages, remonte à ses 14 ans. A 64 printemps, l’écrivain, devenu le romancier ibérique « le plus lu depuis Cervantès », met un point final à la saga « Le cimetière des livres oubliés », de façon magistrale avec Le labyrinthe des esprits, quatrième pilier de l’édifice. Au même titre que ledit cimetière, édifié dans les sous-sols de Barcelone, et qui abriterait des montagnes de livres et de savoir, c’est une œuvre monumentale qu’a construite Zafón en 17 ans d’écriture, qui fait mentir l’idée qu’un livre est tout aussi dangereux pour celui qui l’écrit que pour son lecteur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs