Accueil Belgique Politique

Theo Francken, suite: la majorité glisse sur la «vaseline»

Harponné par l’opposition à la Chambre, le chef du gouvernement passe outre, il recadre son secrétaire d’Etat « sur le fond » mais ne l’interpelle pas en direct. Theo Francken poursuit. En coulisse, on parle d’un « climat dangereux » en Europe…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Soumis à quelques parlementaires de la majorité après la séance houleuse jeudi à la Chambre, ce scénario à l’italienne – pas une comédie – est jugé « fou, mais »… A savoir : et si la N-VA s’inspirait de la stratégie de conquête de l’ex-Ligue du nord transalpine, devenue la Ligue tout court, passée du discours sur l’autonomie-indépendance pour la Lombardie au populisme grande pointure adaptée à la Botte entière ? Cela, avec la fortune que l’on sait. Réaction globalement : « On peut tout imaginer, même si ça n’a rien à voir avec la Belgique »… Le fait est que la N-VA, à fond en campagne électorale, distille alternativement ses messages offensifs sur l’asile et la migration et d’autres bien ciblés anti-establishment («L’hypocrisie est la vaseline de la rue de la Loi et du rond-point Schuman»

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lempereur Gael, vendredi 8 juin 2018, 10:50

    En fait, quand Théo parle de Vaseline, il parle de Charles Michel et du MR en général ou je me trompe?

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 8 juin 2018, 9:43

    fait tomber ton gouvernement de nuls !

  • Posté par Francart Raoul, vendredi 8 juin 2018, 9:07

    A quand le recadrage à l’égard avec sanction financière à la clef de Théo Franken. Il n’en a pas été de même pour le Prince Laurent, là, la sanction a été immédiate. Il ne s’attaquait pas à la démocratie et au gouvernement, lui.

  • Posté par daniel laloyaux, vendredi 8 juin 2018, 9:05

    Michel a la solde de la nva, avec tous les aleas ... Tout ca pour le pouvoir.. et après on s'etonne que la politique écoeure les gens... le blues belge n'est pas fini, merci M. Michel

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 8 juin 2018, 8:45

    Condamné à durer, M. Michel, mais à quel prix !

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs