La Nasa a découvert de la matière organique «complexe» sur Mars

La Nasa a découvert de la matière organique «complexe» sur Mars

La Nasa a détecté la matière organique la plus complexe jamais trouvée à la surface de Mars, une avancée dans l’étude de traces de vie potentielles sur la planète rouge, ont révélé jeudi des scientifiques.

Le véhicule Curiosity a également découvert des preuves de variations saisonnières dans les émanations de méthane, indiquant que la source de ce gaz – qui est souvent le signe d’activités biologiques – vient de la planète elle-même. Le méthane pourrait être stocké dans des plaques de glace sous la surface.

Les échantillons de matière organique, provenant de rochers vieux de 3,5 milliards d’années, ont été prélevés sur 5 cm de profondeur à la base du mont Sharp, à l’intérieur du cratère Gale, considéré comme un ancien lac.

« C’est une avancée significative car cela indique que de la matière organique est préservée dans les environnements les plus difficiles de Mars », a déclaré l’auteure principale d’une des deux études publiées dans la revue Science, l’astrobiologiste Jennifer Eigenbrode, du centre Goddard de l’agence spatiale américaine. « Et nous pouvons peut-être trouver quelque chose de mieux préservé qui renferme une signature de vie », a-t-elle dit à l’AFP.

Des origines diverses

Curiosity, qui s’est posé sur la planète rouge en 2012, avait déjà découvert en 2014 de la matière organique, en petite quantité.

« Cette étude montre en détail la découverte de composés organiques complexes et diversifiés dans les sédiments. Cela ne veut pas dire qu’il y a de la vie, mais les composés organiques sont les pierres de construction de la vie », a précisé à l’AFP le co-auteur Sanjeev Gupta, professeur de science de la Terre à l’Imperial College de Londres.

Les échantillons de matière organique peuvent venir d’une météorite ou de formations géologiques équivalentes au charbon ou au schiste noir que l’on trouve sur Terre, ou encore d’une forme de vie, a souligné Mme Eigenbrode.

Ces découvertes tendent à soutenir la thèse que la vie a potentiellement existé sur Mars, estime toutefois Inge Loes ten Kate, de l’université de Tübingen en Allemagne.

« Curiosity a montré que le cratère Gale était habitable il y a quelque 3,5 milliards d’années, avec des conditions comparables à celles de la Terre en formation, où la vie a évolué à cette période », a-t-elle ajouté.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pourquoi les films des frères Dardenne sont faits pour Cannes

  2. Le 4 août 1981, Reagan convoqua la presse à la roseraie de la Maison-Blanche...

    Quand décolla le «reaganisme»

  3. Le retour de Farage au cœur de l’échiquier politique britannique souligne l’exaspération du peuple du Leave devant l’impasse du Brexit.

    Brexit: le retour de Nigel Farage ou le spectre de 2014

Chroniques
  • Élections 2019: Jan Jambon, le vegan patron boucher

    Jan Jambon, Premier ministre ? Mais c’est comme si on mettait un vegan à la tête d’une boucherie ! » Et voilà donc ce que twittait ce lundi un facétieux, suite à l’interview au Nieuwsblad où Jan Jambon annonçait sa détermination à devenir Premier ministre de la Belgique. L’idée avait bien été déjà balancée il y a quelques semaines en marge de l’annonce par Bart De Wever de sa candidature comme ministre-président de la Flandre. Le président de la N-VA avait alors poussé l’un de ses meilleurs ex-soldats au fédéral à faire un coming out : « Mais dis-le que tu es candidat à devenir Premier ministre ». Jan Jambon, un peu gêné, avait pouffé puis confirmé, tout le monde avait ri et on était passé à autre chose.

    Mais voilà, c’est de retour ! Et cette fois, de...

    Lire la suite

  • Notre-Dame: la générosité ne garantit pas l’indulgence

    Dans 500 ans – si la planète est toujours là –, les visiteurs de la nouvelle cathédrale de Notre-Dame de Paris s’interrogeront sur l’identité de cette gargouille et de cette guivre à tête humaine qui orneront peut-être la partie restaurée du bâtiment : « Mais qui sont ces gens ? » On leur répondra : les donateurs de l’époque. Lorsque Notre-Dame a brûlé, deux hommes, François Pinault et Bernard Arnault, ont cassé leur tirelire pour permettre à ce monument de reprendre le cours de sa longue vie et au peuple de...

    Lire la suite