Accueil Société Régions Hainaut

La police de Charleroi a abattu un homme armé d’un couteau (vidéo)

Elle était appelée pour une altercation entre deux individus.

Temps de lecture: 1 min

La police de Charleroi a abattu vendredi matin vers 8h, dans la rue de la Cité, un homme menaçant, qui était armé d’un couteau, a-t-on appris auprès de la zone de police locale.

Les policiers avaient été appelés pour une altercation entre deux individus. Lors de l’intervention, l’un des individus, qui était armé d’un couteau, s’est montré menaçant envers les policiers et ceux-ci ont fait feu en sa direction.

Un conflit familial

Deux personnes ont été blessées lors de la dispute qui a précédé l’intervention policière. Selon les premières informations disponibles, il s’agirait de la compagne de l’individu violent et du fils de celle-ci. La dame a reçu des coups à la tête et le jeune homme a reçu un ou plusieurs coups de couteau.

Un périmètre de sécurité a été dressé par la police dans le quartier et plusieurs véhicules des services de secours sont présents sur place.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Stenuit Fernand, dimanche 10 juin 2018, 21:52

    Bien, s'il a été abattu , c'est qu'il aurait pu tuer . C'est une bonne précaution.

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 9 juin 2018, 9:39

    1° Vous écrivez : "C'était le seul moyen pour DES policiers de neutraliser cet individu avec seulement une arme blanche ? L'Amérique débarque chez nous." - Dans votre commentaire vous posez une question (première partie) et vous y répondez (deuxième partie) - L'ensemble est donc bien une affirmation qui compare une intervention policière belge à une intervention policière américaine (défrayée régulièrement par les média belges). 2° Mon nom est bien Monsieur et mon prénom Alain, je ne me cache derrière aucun pseudo comme il sied. ET, si je n'ai pas compris votre commentaire : tant mieux - Dans un échange il y a toujours un émetteur et un récepteur qui doivent s'accorder sur cet échange. Voilà qui est fait !

  • Posté par Rouvroy A., vendredi 8 juin 2018, 18:34

    Monsieur Alain (avez-un nom de famille, comme les autres intervenants ?) Vous citez à la suite de mon commentaire : « Mais quelle pauvreté d'analyse pourtant, nombreux celles et ceux qui font pareil : toujours à l'affut du bon mot, de la stigmatisation opportuniste, du positionnement personnel ». Je suis esbaudi devant votre qualité supérieure es-censeur à condamner de manière péremptoire mon commentaire qui – je vous le précise si cet aspect a pu (malheureusement) vous échapper – était de poser une question, et non un jugement. Heureusement, j'ai le plaisir de saluer au passage le(s) commentaire(s) intelligent(s) de Madame Marie-Rose Petitjean.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 8 juin 2018, 17:45

    M. Alain, apparemment, vous m'avez mal comprise car je dis la même chose que vous.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 8 juin 2018, 14:10

    M. Rouvroy, votre question est légitime, sans cependant critiquer les policiers a priori. Il est probable que les services de police eux-mêmes (ou la Justice éventuellement) contrôlent a posteriori les actes posés par un ou des policiers et qu'ils vérifient que les conditions de la légitime défense étaient bien réunies.

Plus de commentaires

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo