Accueil Sports Coupe du monde

Les stades, coûteuse vitrine du Mondial de la Russie de Poutine

La facture pour préparer la Coupe du monde de football dépasserait les 10 milliards d’euros. Notamment pour les douze stades, construits ou rénovés dans onze villes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Depuis Moscou

Trente-huit ans après les mythiques JO de Moscou, Loujniki s’apprête de nouveau à être le centre de la planète sportive. Illustre héritage de la période soviétique, ce stade, longtemps nommé « Lénine », sera la vitrine des douze enceintes du Mondial que la Russie accueillera à partir du 14 juin. Quatre ans après les JO d’hiver à Sotchi, le football offre avec ces stades modernes une nouvelle chance à la Russie de se donner une autre image grâce au sport. Et, à son président, un moyen de renforcer indirectement son « soft power » international.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs