Accueil Sports Football Diables rouges

Dedryck Boyata: «Je suis prêt à remplacer Kompany et Vermaelen»

Boyata se sent prêt à prendre la place de Vincent Kompany et Thomas Vermaelen dans la défense des Diables s’ils ne sont pas remis de leur blessure. Il aura aussi l’occasion d’effacer sa déception de l’Euro 2016.

Vidéo - Temps de lecture: 3 min

Dedryck Boyata a pris part aux deux premiers matches de préparation des Diables Rouges. Il est en effet monté au jeu à la 55e minute du match contre le Portugal (0-0) pour remplacer Vincent Kompany. Contre l’Égypte (3-0), il a pris la place de Jan Vertonghen après 81 minutes de jeu. « Le fait d’avoir pu jouer est positif. La préparation se passe super bien pour l’instant », a déclaré le défenseur du Celtic Glasgow samedi lors d’un point-presse au Centre national du football de Tubize.

Boyata ne faisait pas partie des partants certains pour la Russie. Le défenseur de 27 ans a eu la préséance sur Laurent Ciman, retenu comme « joker médical », et Christian Kabasele, alors que l’incertitude plane toujours concernant Vincent Kompany et Thomas Vermaelen, blessés.

« C’est sûr qu’aujourd’hui, j’apprécie d’être dans les 23. Je n’ai pas le statut du joueur qui peut dire ’je serai dans les 28’. Mais j’ai eu la chance de pouvoir être titulaire dans mon club toute la saison. J’espérais donc être dans les 28, puis dans les 23. À présent j’espère jouer. C’est une première pour moi, une superbe expérience que j’apprécie à 100 % ».

En remplacement de Kompany ou Vermaelen

Boyata avait été intégré à l’effectif des Diables avant l’Euro 2016. Mais une blessure aux ischio-jambiers l’avait privé de championnat d’Europe à quelques jours du début du tournoi. « C’était la plus grande déception de ma carrière, que j’ai maintenant l’occasion d’effacer ».

S’il a été aligné lors des matches de préparation, Boyata sera barré par Kompany et/ou Vermaelen en Russie s’ils sont rétablis. « Je n’ai jamais réclamé quoi que ce soit, mais j’ai travaillé dur pour être là et je suis prêt à les remplacer. Ce n’est pas moi qui compose l’équipe, mais je peux influencer le sélectionneur en travaillant dur. Je connais bien le système vu qu’on joue également avec une défense à trois au Celtic. Je peux jouer à droite ou dans l’axe, mais aussi à gauche si on me le demande ».

L’occasion de se montrer aux Belges

Boyata compte six capes en équipe nationale. Il a été appelé pour la première fois en octobre 2010 par Georges Leekens pour un match au Kazakhstan comptant pour les qualifications pour l’Euro 2012. Il a ensuite connu quelques années – de 2011 à 2015 – sans recevoir de convocation. « C’était la période où je ne jouais pas à Manchester City », dit-il. Le Bruxellois a quitté la Belgique à 16 ans pour Manchester City, qui l’a prêté à Bolton et à Twente. Il est au Celtic Glasgow depuis 2015. Ce parcours atypique ne l’a pas beaucoup fait connaître en Belgique. « Peut-être suis-je resté trop longtemps à City, mais j’estime quand même avoir emprunté les bonnes routes. J’ai maintenant l’occasion de pouvoir jouer et me montrer au public belge ».

À City, Dedryck Boyata a côtoyé pendant plusieurs années Vincent Kompany. « Je le connais depuis dix ans. Notre relation va bien au-delà d’une simple relation de collègues en club ou en équipe nationale. On s’entend super bien. Je sais que je peux toujours me tourner vers lui si j’ai des problèmes ou des questions. Ce qui lui est arrivé est malheureux, mais il reste très positif et je suis sûr qu’il reviendra très rapidement ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb