Accueil Économie

La BCE déçoit les marchés et divise les économistes

La Banque centrale européenne (BCE) persiste dans la voie de l’assouplissement quantitatif pour relancer l’inflation. Le rendement du compte d’épargne va continuer à fondre, le coût du crédit s’est stabilisé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Comme attendu, la BCE a de nouveau assoupli sa politique monétaire. Son principal taux directeur est maintenu à 0,05 % mais le taux de dépôts est abaissé à -0,30 %, le prix à payer pour les banques laissant leurs liquidités à la BCE. Cette dernière a également étoffé son programme d’assouplissement quantitatif (QE : quantitative easing) d’un montant de 60 milliards par mois en s’autorisant désormais à racheter des dettes de collectivités locales et en le prolongeant de 6 mois jusqu’en mars 2017.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs