Accueil Sports Football Diables rouges

Eden Hazard avant le Mondial: «Si on veut faire quelque chose de grand, c’est maintenant» (vidéo)

Le capitaine des Diables rouges veut aborder cette Coupe du monde avec un bon esprit dans le groupe et avec l’objectif de « gagner quelque chose ».

Vidéo - Temps de lecture: 3 min

Dimanche, Eden Hazard assurait avec Roberto Martinez la dernière conférence de presse des Diables rouges avant le match amical face au Costa Rica, dernier match de préparation avant le départ pour la Coupe du monde en Russie.

Le capitaine des Diables rouges s’est confié sur son état d’esprit avant le départ en Russie : « J’ai le même sentiment qu’il y a deux ou quatre ans. On a une belle équipe, je fais de bons matchs. Le grand jour ce sera là-bas, il faudra être prêt. Demain, on doit oublier le résultat. On a montré de bonnes choses face au Portugal et à l’Egypte. On ne prend pas de but, c’est une bonne chose. On doit continuer à créer des combinaisons et des occasions. Si on perd mais qu’on fait un super match, ce n’est pas un problème ».

« Je pense qu’on arrive à un âge où on est à un sommet de notre forme. Regardez Romelu à Manchester United, Kevin à Manchester City ou Thibaut à Chelsea. On a tous fait une très bonne saison. Si on veut faire quelque chose de grand, c’est maintenant et pas deux ans ou dans quatre ans. »

Pour le capitaine, les Diables doivent adopter une mentalité de gagnant pour le Mondial : « On peut progresser dans tout, pas seulement dans l’attitude. On doit se rendre compte que l’équipe en face à peur de nous, il faut mettre la pression sur l’adversaire dès le début. Il ne faut pas les laisser espérer et le match sera plus facile pour nous. La maturité est là et l’important c’est d’être prêt le jour-j contre le Panama. On sait qu’on a une bonne génération avec de grands joueurs. Je pense qu’on va à la Coupe du monde avec un objectif : gagner quelque chose. Mais ce ne sera pas simple et on doit être uni, 11 joueurs sur le terrain, 23 dans le groupe ».

Pour Hazard, être un leader c’est aussi « marquer et faire des passes décisives ». « Il y a beaucoup de grands joueurs dans l’équipe. Même si je porte le brassard sur le terrain, Vincent est toujours là en dehors comme Jan par exemple. Il n’y a pas de « Hazard dépendance », on est un groupe de 23 joueurs. Je suis en forme, je suis décisif c’est sûr mais je pense que les solutions peuvent venir de tous les côtés. Dans un match, je peux être en dessous de mon niveau mais quelqu’un prendra ma place à ce moment-là », a-t-il ajouté.

Le petit plus cette année pour le capitaine, c’est la présence de son frère Thorgan Hazard : « Il est souvent avec moi, on passe beaucoup de temps ensemble. Je suis très content pour lui, j’espère qu’il aura du temps de jeu. Etre à une Coupe du monde c’est bien, la jouer c’est mieux ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb