Accueil Culture Scènes

Les mots dansés de Rilke

Anne Teresa De Keersmaeker danse et donne de la voix. Adaptant à la scène un poème en prose de Rilke, la chorégraphe conjugue magistralement texte, danse et musique. Un spectacle aussi dépouillé que fascinant.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Etrange et fascinant spectacle que celui livré par Anne Teresa De Keersmaeker avec Die Weise von liebe und tod des cornets Christoph Rilke d’après Rainer Maria Rilke. Tournant autour de ce texte depuis près de 25 ans, elle en livre une vision captivante utilisant danse, musique et texte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs