Accueil Société

Daesh recrute des personnalités «borderline» dans nos prisons

En Belgique, Daesh recrute désormais des individus en situation de faiblesse et susceptibles d’adhérer rapidement à son idéologie, selon notre enquête.

Temps de lecture: 2 min

O n a changé de paradigme dans le mode de recrutement des djihadistes », analyse un ex-gardien de prison interrogé par Le Soir. Car Daesh, on a pu le constater ces derniers mois, ne mise plus vraiment sur des attaques complexes et organisées dont l’exécution nécessite des compétences techniques. L’organisation terroriste ne recrute donc plus des cerveaux mais des personnalités « borderline », en situation de faiblesse (sociale, émotionnelle ou intellectuelle), en marge de la société et susceptibles d’adhérer rapidement à son idéologie polarisante teintée de religiosité. « Ce sont des désespérés qui n’ont rien à perdre et qui sont un peu plus fragiles », confirme la visiteuse de prison Claire Capron qui, en 25 ans, a croisé des centaines de détenus. « Ils me disent souvent : on n’a rien à faire de nos journées à part “glander” dans nos cellules à deux ou trois  ».

« À ces individus moins forts, moins instruits pour certains, on va donc proposer d’exister mais aussi de meubler leur temps », poursuit l’ex-gardien. « C’est un public qui est quelque part préformé, puisque déjà extrême par rapport à la société. Il n’y a plus qu’à en rajouter une couche… Cette islamisation de la violence lui permet d’exister. »

L’étiquette de radicalisé, nous apprend encore l’ex-gardien, peut d’ailleurs s’avérer contre-productive. En considérant injustement comme radicalisé un musulman qui ne fait que pratiquer sa religion avec ferveur, on le stigmatise et on facilite sa radicalisation. A contrario, en sous-estimant la volonté de certains détenus de magnifier leur violence en la teintant de religion, on passe à côté d’une réalité.

► Notre enquête dans son entièreté et les solutions proposées à découvrir sur Le Soir+.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

54 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko