Accueil Monde États-Unis

Trump fait dérailler le G7 à la dernière minute

Alors que le G7 était annoncé samedi soir comme un succès, une volte-face de Donald Trump à la dernière minute a ruiné deux journées de pourparlers entre les sept principaux chefs d’État de la planète.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le sommet du G7 à La Malbaie, petit village croquignolet à deux heures de route de Québec, est passé dans l’histoire à la suite de deux tweets ravageurs du président américain. Contre toute attente, les chefs d’États du G7 avaient trouvé samedi un consensus pour signer une déclaration commune. Donald Trump y avait donné dans un premier temps son accord. Deux heures plus tard, l’homme le plus puissant de la planète a changé d’avis. A qui la faute ? Au Premier ministre Justin Trudeau, selon le locataire de la Maison Blanche. Des déclarations à répétition du chef du gouvernement canadien sur la guerre commerciale que mènent les États-unis au Canada ont fait voir rouge Donald Trump. « Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a agi de manière si douce et si faible pendant notre rencontre du G7, avant de dire lors d’une conférence de presse après que j’ai quitté le G7, que les tarifs douaniers des États-unis étaient insultants (…) et qu’il ne se laisserait pas bousculer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs