Accueil Sports Cyclisme Route

Tour de Suisse: succès de Colbrelli, Küng toujours leader

Victoire italienne ce lundi sur les routes du Tour de Suisse.

Temps de lecture: 2 min

L’Italien Sonny Colbrelli (Bahrein-Merida) a remporté au sprint la 3e étape du Tour de Suisse cycliste (WorldTour) disputée lundi sur 182,8 km entre Oberstammheim et Gansingen. Dans un sprint entre costauds sur un faux plat, Colbrelli a résisté au retour de Peter Sagan. Le Slovaque prend finalement la troisième place. Le sprinter de Bora-hansgrohe a voulu se faufiler entre l’Italien et le Colombien Fernando Gaviria (Quick-Step Floors), en vain. Gaviria termine 2e du sprint. Le premier belge à avoir franchi le finish est Jasper Stuyven, 8e, devant Sep Vanmarcke, 10e.

Le Suisse Stefan Küng, dans un peloton réduit à une soixantaine de coureurs, conserve le maillot de leader au classement général avec 3 secondes d’avance sur Greg Van Avermaet, son équipier chez BMC.

La journée a été marquée par une échappée à trois qui s’est formée cinq kilomètres après le départ. L’Australien Calvin Watson (Aqua Blue Sport), le Français Fabien Grellier (Direct Energie) et l’Italien Filippo Zaccanti (Nippo-Vini Fantini-Europa Ovini) se sont dégagés pour rapidement prendre plusieurs minutes d’avance. L’écart maximum est monté à plus de 5 minutes.

Les 60 derniers kilomètres ont été disputés en boucle avec au menu trois fois l’Arosa (une montée de 4 km à 5 %) à Hagenfirst parmi les cinq ascensions (de 3e catégorie) du final. Les deux derniers fuyards, Grellier et Zaccanti, ont été rejoints à 26km de l’arrivée par le Danois Christopher Juul Jensen (Mitchelton-Scott). Le trio a cependant été repris à 9 kilomètres du but laissant une partie du peloton s’expliquer au sprint.

La 4e étape conduira les coureurs de Gansingen à Gstaad sur 189,2 km. Le Tour de Suisse s’achève dimanche par un contre-la-montre individuel de 34 kilomètres à Bellinzona.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Décodage Lotto aux portes de la D2: un mal pour un bien?

Le rouge du maillot a perdu de son éclat, patiné par des choix hasardeux et la malchance. L’équipe de la Loterie Nationale, mère nourricière du cyclisme belge depuis près de quatre décennies (1985), n’appartiendra bientôt plus à l’élite mondiale.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb