Donald Trump et Kim Jong-un signent un document «important» pour une dénucléarisation rapide de la Corée du Nord

Dans cet article
Donald Trump et Kim Jong-un signent un document «important» pour une dénucléarisation rapide de la Corée du Nord

Le président américain Donald Trump et le leader nord-Coréen Kim Jong-un ont signé mardi à Singapour un document « important », selon le président américain qui annonce une dénucléarisation du régime isolé qui va commencer « très rapidement ».

La rencontre historique et inédite des deux dirigeants, inaugurée par une poignée de main symbolique, permet de «tourner la page du passé», selon Kim Jong Un. Il a ajouté que le monde pourrait observer «un changement majeur» avant de quitter le sommet organisé à Singapour.

La teneur du document commun qui a été signé par les chefs d’Etat n’a pas été révélée.

Donald Trump a également assuré avoir établi«une relation très spéciale» avec Kim Jong Un, un homme «très talentueux» qui «aime vraiment beaucoup son pays» et qu’il a l’intention de revoir. Le président américain a en effet avancé qu’il était prêt à inviter le leader nord-coréen pour une première visite à la Maison Blanche.

Tous deux ont rapidement quitté l’île de Sentosa avec leur escorte respective. Donald Trump devrait s’entretenir avec la presse ultérieurement.

Réactions des pays voisins

La Chine, principale alliée de la Corée du Nord, a salué le tenue du sommet historique et plaidé pour une «dénucléarisation totale» de son voisin.

Le Japon et la Corée du Sud, soutenue par les Etats-Unis, ont fait part de leur espoir pour un sommet fructueux. Mais tant Séoul que Tokyo ont émis des réserves sur la poursuite du processus.

«La relation hostile fermement ancrée et le problème nucléaire de la Corée du Nord ne peuvent pas être résolus grâce à une action unique lors d’une réunion entre leaders», a mis en garde le président sud-coréen Moon Jae-in à l’entame du sommet.

«Même si certaines promesses sont formulées lors du sommet, nous devons être prudents et ne pas baisser la garde tant que nous ne pouvons pas confirmer que des étapes spécifiques ont été réalisées», a, pour sa part, souligné le ministre japonais de la Défense Itsunori Onodera.

left
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  2. belgaimage-91136168-full

    In memoriam: les portraits des victimes du 22 mars

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

Chroniques
  • La même que moi, la même que la mienne…

    En matière de norme grammaticale, il est souvent difficile de trancher de manière péremptoire. Que penser, par exemple, de cette phrase : pour la même raison que moi , des milliers de manifestants seront dans la rue ce dimanche ? De nombreux francophones ne verront aucun problème dans cet énoncé ; mais il s’en trouvera qui préféreront : pour la même raison que la mienne.

    La deuxième formulation exprime une comparaison entre deux termes de même rang syntaxique (la même raison et la mienne), alors que la première corrèle un complément (la même raison) et le sujet (moi) d’un verbe sous-entendu. Cette dissymétrie, parfois ressentie comme peu soignée, ne peut être taxée d’incorrecte. Libre à vous d’en user de la même façon que moi. Ou que la mienne…

    La même question que lui ?...

    Lire la suite

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite