Accueil Société

Le dossier Wesphael est définitivement fermé

La famille de Véronique Pirotton annonce avoir décidé de ne pas interjeter appel de la décision rendue le 8 mai 2018 par le Tribunal de première instance de Liège. Le dossier « Wesphael-Pirotton » est dès lors tout à fait clôturé.

Temps de lecture: 2 min

A l’occasion du procès que Victor Tzermias, fils de Véronique Pirotton, et son père, Konstantinos Tzermias, avaient intenté au civil après l’acquittement de Bernard Wesphael par la cour d’assises du Hainaut, ils avaient soutenu qu’une « succession de fautes avaient été commises » par l’ancien député wallon, notamment le fait d’avoir « laissé boire » son épouse alors que sa consommation de médicaments ne le lui permettait pas. D’après eux, ces fautes avaient conduit au décès de Véronique Pirotton et l’acquittement prononcé aux assises n’avait « pas permis de répondre à toutes les questions ».

Le tribunal les avait déboutés, estimant en outre que la procédure était téméraire et vexatoire et condamnant Konstantinos Tzermias à payer un euro symbolique à Bernard Wesphael.

« Après y avoir mûrement réfléchi, ils ont tous deux décidé de ne pas poursuivre leur combat et dès lors de ne pas interjeter appel de la décision », annoncent le père et son fils par le biais de leur avocate, Me Solfrini. « Victor Tzermias a cherché, par tous les moyens que le droit belge lui octroie, de connaître la vérité quant à la mort de sa mère. Au final, la justice n’aura fait que condamner son père pour avoir exercé son droit le plus élémentaire de l’accès à la justice. Se sentant également condamné et n’ayant plus confiance en la justice, il a décidé de ne pas poursuivre plus avant. Il souhaite maintenant pouvoir reprendre le cours de sa vie sereinement et demande que l’on respecte son silence. Quant à son père, il respecte la décision de son fils et s’y rallie. »

« Je ne peux que soutenir mes clients dans cette nouvelle épreuve », réagit leur avocate, Me Solfrini. « Mais je regrette qu’ils aient perdu foi en notre système judiciaire qui ne cherchera plus à savoir ce qui est arrivé à Véronique Pirotton. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko