Accueil Société

Fouad Bennane, le codétenu de Benjamin Herman, devrait retourner en prison

Fouad Bennane, ancien codétenu de Benjamin Herman intercepté mercredi dernier par les unités spéciales de la police fédérale, a comparu ce mardi devant la chambre du conseil de Liège afin que celle-ci statue sur sa détention.

Temps de lecture: 2 min

Ce Verviétois de 39 ans, condamné à trois reprises pour des agressions et vols avec violence, avait bénéficié d’une libération conditionnelle récemment. Ses problèmes étant principalement liés à la consommation d’alcool, la libération lui avait été octroyée à condition, notamment, de ne pas boire. C’est sa défense qui avait d’ailleurs suggéré cette condition.

Mais le mardi 5 juin, vers 14 h, il avait donné une interview, enregistrée, à un journaliste pour le quotidien flamand De Morgen. Il y était question d’évoquer la fusillade du 29 mai à Liège car il avait été codétenu de l’auteur de celle-ci, Benjamin Herman, et la presse avait évoqué le fait qu’il pouvait être un de ceux qui l’avaient radicalisé. Au travers de l’interview, il apparaît que Fouad Bennane voulait montrer qu’il n’était pas lié à cette radicalisation, ce qui, de sources proches du dossier, semble d’ailleurs se confirmer.

Retour à la boisson

Fouad Bennane soutiendrait que le coup de fil du journaliste du Morgen, à l’occasion de la prise de rendez-vous pour l’interview, l’a « particulièrement stressé », car il ignorait, avant cet appel, que la presse faisait un lien entre lui et le tueur Herman. Il aurait alors, toujours d’après sa version, recommencé à boire, en grande quantité, pour « faire passer le stress ». Il aurait également, reconnaît-il, consommé de l’alcool avant et pendant l’interview. Une interview dans laquelle il serait dans un tel état que certains passages seraient presque inaudibles. Il avait ensuite posé devant le photographe accompagnant le journaliste, juste après avoir expliqué – entre autres propos particulièrement inquiétants – qu’il était un des chefs de l’État islamique et qu’il y aurait un « attentat ce soir à Liège ».

« Fouad Bennane, c’est un Jawad puissance dix », confie une personne qui le connaît bien, faisant référence à Jawad Bendaoud, surnommé le « logeur de Daech », qui avait concédé une interview télévisuelle dont les réseaux sociaux se sont largement emparés.

Le journaliste avait signalé ces menaces à la police, juste après l’interview. Il a été privé de liberté pour non-respect des conditions liées à sa libération, et pour menace d’attentat. Le procureur fédéral Raphaël Malagnini a demandé son maintien en détention et l’ordonnance devrait tomber cet après-midi.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Delvaux Joelle, mardi 12 juin 2018, 13:06

    Fouad Bennane, le codétenu de Benjamin Herman, devrait retourner en prison…. ET NE PLUS JAMAIS EN SORTIR DE MEME QUE POUR TOUS SES COMPLICES !!!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko