Accueil Économie Mobilité

Non, le diesel n’a pas rendu son dernier souffle

Les ventes de voitures diesel ne cessent de fondre. Pourtant cette motorisation garde tout son sens pour les grands mangeurs de kilomètres. A l’achat, la raison prévaut plus que jamais sur le cœur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Il y a eu le dieselgate en 2015, toujours en cours puisque l’enquête allemande vise aujourd’hui Rupert Stadler, patron d’Audi. Un scandale qui éclabousse Daimler, prié ce lundi par le ministère allemand des Transports de rappeler 774.000 Mercedes pour suspicion de logiciel fraudeurs, comme chez VW. Puis, dans une série de villes européennes, ont annoncé de bannissement programmé des véhicules au diesel, comme en 2030 à Bruxelles, au nom de l’amélioration de la qualité de l’air. Enfin, chez nous, par décision du gouvernement fédéral, les accises sur le diesel ont à ce point augmenté que le tarif du carburant à la pompe égale voire dépasse celui de l’essence… Ces trois dernières années, le diesel semble pris dans une machine infernale ternissant son image… et ses ventes !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Jurca - Tallier , mercredi 13 juin 2018, 18:02

    Merci Monsieur Bosseler. Voilà enfin un article qui remet les choses en place ! Cela nous change du "matraquage" de Michel De Muelenaere et sa propagande d'écolo-intégriste, propagande qui a un peu trop tendance à phagocyter la rédaction de notre journal.

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 13 juin 2018, 17:36

    La campagne anti-diesel menée par les media bien-pensantes (dont le Soir) n'a produit qu'une augmentation des taxes.

  • Posté par Remi Baeyens, mercredi 13 juin 2018, 13:44

    bon article. Certaines vérités ne sont plus bonnes à dire (politiquement incorrects) Quand des soi-disants experts, qui n'ont aucune compétence technique, se mêlent des débats, on arrive à des situations absurdes qui créent des problèmes aux gens qu'ils prétendent défendre.

  • Posté par Pierre Vincke, mercredi 13 juin 2018, 12:18

    Il est inconcevable que vous ne disiez pas un seul mot sur le gaz naturel (Il ne s'agit pas du LPG) alors que plusieurs motoristes (notamment allemands) proposent déjà d'équiper leurs voitures de :oteurs compatibles à des prix plus raisonnables que les véhicules hybrides et que des dizaines de pompes existent en Flandre et dans une moindre mesure en Wallonie et à Bruxelles. Le gaz naturel compressé est évidemment la solution la moins polluante: sur le net on trouve toute l'information le concernant.

  • Posté par Van Steen Willy, mercredi 13 juin 2018, 11:33

    Un post parle des plus gros pollueurs que sont les camions. On oublie les supertankers et les gigantesques porte containers qui parcourent les océans, et qui à eux seuls rejettent autant de polluants dans notre ciel que l'ensemble de la flotte automobile mondiale! Et je ne parle pas des supers navires de croisières et les avions qui eux polluent tout aussi énormément pour le...seul plaisir de s'offrir du luxe et de la détente! Et là, rien, niks, nada, niet, on n'en parle pas!! C'est tellement plus facile de taper sur le petit automobiliste qui s'était, en toute bonne foi, payé une voiture diésel pour son boulot ou ses petits loisirs! Quelle discrimination! Elle est imposée seulement non par le besoin d'air pur pour la planète, mais pour ne pas nuire aux aux lois de la consommation à outrance couvrant des besoins des plus discutables!

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs