Les demeures historiques misent sur les jeunes

Les demeures historiques misent sur les jeunes
Wim Robberechts/Photo News.

L’association a pour objectifs principaux la promotion, la défense et la sauvegarde du patrimoine historique privé. Elle vient de décerner ses prix annuels.

2018 est l’année européenne du patrimoine culturel, une occasion pour l’association, créée en 1934, de sensibiliser davantage le public et les instances politiques à ces préoccupations. Et son président Bernard de Gerlache de Gomery de rappeler qu’elle compte aujourd’hui 1.500 membres et entend mettre l’accent sur certaines missions.

La DHJB entend intensifier ses contacts avec les constructeurs et les promoteurs immobiliers dans les villes ainsi que les grandes entreprises afin que le patrimoine soit mieux respecté. « Nous souhaitons aussi motiver la jeune génération, explique le président. Ce n’est pas facile. Avoir un château ou une demeure historique, c’est un peu comme un bateau. Cela procure du bonheur mais c’est aussi une charge. Heureusement, de plus en plus d’activités culturelles, des visites, des événements etc. s’organisent. L’association est sensible à la question de la transmission. L’un de ses nombreux projets est de rassembler les jeunes repreneurs et gérants de demeures historiques au sein d’une cellule spécifique “Next Gen”  ».

La Wallonie embraye en prenant pratiquement le leadership européen en matière de protection du patrimoine privé. Le parlement de Wallonie a adopté le projet déposé par le ministre wallon du Patrimoine, René Collin, visant la mise en place d’un mécanisme d’exemption conditionnée de droits de partage, de donation et de succession des biens immobiliers classés comme monuments. Ce nouveau régime fiscal implique que le montant des droits exemptés devra être affecté à des travaux d’entretien, de maintenance ou de restauration.

Actuellement, il existe près de 2.973 biens classés comme monuments en Wallonie. Parmi ceux-ci, 1.034 monuments privés sont concernés par cette mesure. « Il s’agit d’une mesure win-win  : des travaux sont encouragés et parallèlement se crée une activité économique et de l’emploi (NDLR : appel à des artisans, des spécialistes…), ajoute Bernard de Gerlache. En Région bruxelloise, un bien classé peut être exonéré du précompte immobilier pour autant qu’il puisse être visité lors des journées du patrimoine. En Flandre, les biens peuvent être exonérés à raison de 50 % mais dans ce cas, ne peuvent plus bénéficier de subsides. »

Des coups de pouce bien nécessaires

A l’occasion de son assemblée générale au palais d’Egmont, des prix ont été décernés à des initiatives valorisant la restauration d’un patrimoine bâti ou de parc, voire même de création de jardin. Cette reconnaissance de quelques 17.500 euros a pour objectif de promouvoir les efforts de protection, de sauvegarde et de restauration d’un patrimoine privé ayant une spécificité architecturale, historique ou artistique.

Parmi les prix, citons le Prix Prince de Mérode pour le patrimoine décerné à la chapelle Cultuurkapel Odolphus à Dendermonde. Le Prix pour les parcs et jardins a été attribué ex æquo au Comte et à la Comtesse Hubert d’Ursel pour leur collection de glycines au château de Beerlegem et au couple Simon Marshal-Lockyer pour le jardin de leur demeure historique située au cœur de Damme. Enfin, le Prix des écoles a été décerné à la quatrième primaire du Gemeenschappelijk onderwijs de Zonnebloem de Kalken et le Prix du public aux troisième et quatrième primaires de l’Ecole communale Windwijzer de Laarne.

Sur le même sujet
Immobilier
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Ce shopping center est programmé à Hong Kong. Il s’articulera notamment autour d’un jardin botanique.

    Le shopping définit ses nouveaux espaces

  • YouStudio GODIVA

    Par Jean-Christophe de Wasseige

    Immo

    Le Retail Design, une aide pour les magasins «en dur»

  • Un projet novateur est sur les rails pour changer le visage de Tubize.

    Par Audrey Degrange

    Immo

    Un nouveau Tubize à l’horizon

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’état de santé de Julian Assange inquiète le Rapporteur de l’ONU sur la torture, Nils Melzer, qui affirme que «sa vie est désormais en danger».

    L’abandon de l’enquête pour viol contre Assange en Suède ne change pas grand-chose

  2. Vue aérienne de la colonie de Beitar Illit en Cisjordanie.

    Les colonies juives ne sont plus illégales pour les USA: quand Trump s’assied sur le droit international

  3. « Quand je fais des voix de personnages animés, ça me remet en connexion avec mes années étudiant, une très belle période. »

    Dany Boon alias Olaf dans «La Reine des neiges»: «Il y a beaucoup du monde de l’enfance»

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Mesdames, Messieurs, la Commission! Enfin…

    On croyait que les affaires courantes étaient une spécialité belge. Mais depuis un mois, on a découvert que l’Europe nous les enviait au point de les adopter. La Commission von der Leyen, qui devait entrer en fonction le premier novembre dernier, est en effet restée dans les paddocks bruxellois faute d’être au complet.

    Mais ces affaires courantes, qui font déjà mauvais genre chez nous, faisaient carrément tache pour une Union européenne déjà accusée de paralysie quand la Commission est de plein...

    Lire la suite