L’immobilier 2.0 en représentation à Paris

Aujourd’hui, la smart-city, ou ville «
intelligente
» est entrée dans le langage courant. Les nouvelles technologies liées à l’immobilier seront au centre du Mipim Proptech à Paris.
Aujourd’hui, la smart-city, ou ville « intelligente » est entrée dans le langage courant. Les nouvelles technologies liées à l’immobilier seront au centre du Mipim Proptech à Paris. - D.R.

Dans le secteur de l’immobilier, tout le monde connaît le Mipim, le grand raout international de l’immobilier qui a lieu chaque année à Cannes. Mais qui connaît le Mipim Proptech Europe ? Peu de monde.

Cet événement se tiendra la semaine prochaine à Paris, et c’est une première en Europe (il est né l’an dernier à New York). Organisé sur deux jours, il réunira les professionnels de l’immobilier autour d’un sujet majeur aujourd’hui : la proptech. De quoi s’agit-il ? Celle-ci recouvre les nouvelles technologies qui s’adressent directement à l’immobilier, un secteur dont on sait qu’il est fondamental pour l’économie.

Le virtuel au premier plan

Dans les allées du Palais des congrès parisien, on parlera beaucoup d’intelligence artificielle qui facilite l’analyse de l’information, de la réalité virtuelle, de l’internet des objets, de la robotique, de la blockchain, de cybersécurité, de big data, de crowdfunding, on en passe et des meilleures…

Autant de termes qui font déjà partie de notre quotidien, parfois sans qu’on n’en sache rien, et qu’il va falloir un jour assimiler pour de bon parce qu’ils ne nous lâcheront plus.

L’immobilier, qu’il soit belge ou international, voit ses contours tracés par de nouvelles frontières : celles de la révolution technologique et de l’évolution des besoins des utilisateurs des bâtiments et des villes.

Nos nouveaux besoins en termes d’habitat et d’habitudes de vie se nourrissent des nouvelles technologies. Il suffit de voir les techniques déjà mises au point dans certains bâtiments dits « intelligents ». Le Mipim Proptech mettra en relation tout ce qui gravite autour de ce nouveau monde : des start-up mais aussi des sociétés qui ont déjà pris le train en marche.

Des acteurs belges figurent parmi la liste des exposants : Citons Co-Libry, Cloudalize, Facility lockers, Meraki-D, Ownnr.io, Roeku ou Vimeraki. Des « immobiliers » purs et durs comme Immobel, Equilis ou Cofinimmo feront eux aussi un crochet par Paris.

Ce sera l’occasion pour eux de mettre en avant leur savoir-faire et de vendre leur produit. Mercredi, sur le coup de 17h15, un représentant belge viendra d’ailleurs faire un panorama complet de la proptech en Belgique.

Le Mipim Proptech parisien attend 1.500 participants, 1.000 sociétés provenant de 40 pays et plus de 100 conférenciers. Ce n’est encore qu’une goutte d’eau par rapport au Mipim cannois, mais c’est une goutte d’eau qui vise à devenir un océan…

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

  3. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: la Belgique en plein «catch 22»

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite