Accueil Opinions

Jacques Grégoire: «Cette étude offre un motif d’être optimiste»

Jacques Grégoire est professeur à la faculté de psychologie et de sciences de l’éducation de l’UCL. Il est notamment l’auteur de « L’examen clinique de l’intelligence de l’enfant » (Mardaga, 2013) et « L’examen clinique de l’intelligence de l’adulte » (Mardaga, 2013).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Il est désormais acquis qu’une baisse du niveau intellectuel est à l’œuvre.

Dans le courant des années 90, on a constaté l’apparition d’une baisse légère dans les pays qui avaient bénéficié du plus grand saut qualitatif durant les dernières décennies. On s’est demandé au début si on n’était pas arrivé à un plafond, comme pour la taille moyenne des personnes, qui ne peut évoluer sans limite. Mais on a ensuite constaté une érosion, peut-être pas massive, mais qui tend à se répéter au cours du temps depuis les années 90, particulièrement dans les pays nordiques, où l’on a les données les plus robustes. Cela dit, ce n’est pas universel. Aux Etats-Unis, qui restent un pays d’immigration, un gain existe toujours.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs