Accueil Société

Terrorisme: Enis Suljemani privé de nationalité belge

Enis Suljemani, condamné à dix ans de prison pour terrorisme à Charleroi se voit privé de sa nationalité. Avec son complice, il projetait des attentats et fréquentait une cellule djihadiste à Paris.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Un jeune candidat terroriste originaire d’Ensival, Enis Sulejmani, 22 ans, s’est vu priver, mercredi, de sa nationalité belge (il est d’origine serbe) par le tribunal correctionnel de Charleroi qui l’a condamné à dix ans de prison pour sa « participation à une organisation terroriste ». Son complice, Arnaud Colbrant, 35 ans, de Celles-en-Hainaut, a écopé de cinq ans, avec un sursis d’un an.

En juin 2016, les unités spéciales de la police fédérale avaient investi le domicile de Colbrant, dénoncé par des proches pour sa tombée en radicalisme. Le suspect, converti à l’islam huit ans plus tôt à l’occasion de son mariage (bref) avec une ressortissante marocaine, avait progressivement glissé vers le radicalisme violent à partir de 2014.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 14 juin 2018, 20:03

    Bien fait

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs