Accueil Sports Coupe du monde

Mondial: Poutine, rattrapé par les droits de l’homme

Deux affaires menacent de gâcher la fête politico-sportive voulue par le Kremlin : la grève de la faim d’Oleg Sentsov et la détention d’Oïoub Titiev.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Aucune des récentes crises diplomatiques n’a vraiment menacé Moscou d’un boycott occidental sur « son » mondial. Mais la grève de la faim d’Oleg Sentsov, 41 ans, le cinéaste ukrainien prisonnier en Russie, jette bel et bien aujourd’hui une ombre sur la fête politico-sportive orchestrée par le Kremlin. « Tout le monde a compris que je ne céderai pas », a prévenu dans une lettre rendue publique Oleg Sentsov qui, après un mois sans nourriture, a perdu huit kilos. Selon ses proches, sa santé est en danger.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs