Accueil Belgique

Le livre: «La société entière est grossophobe»

Les activistes françaises Daria Marx et Eva Perez-Bello viennent de sortir un livre sur les différents aspects de la grossophobie, tout en insistant sur la nécessité d’une prise en charge globale de l’obésité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Dans leur livre «  Gros » n’est pas un gros mot – Chroniques d’une discrimination ordinaire, Daria Marx et Eva Perez-Bello déplorent l’absence du mot « grossophobie » dans le dictionnaire, néologisme désignant l’ensemble des attitudes hostiles et discriminantes envers les personnes en surpoids. Hasard total du calendrier, à la mi-mai, soit une quinzaine de jours avant la parution de l’ouvrage, Le Robert entendait l’appel, faisant entrer le terme, parmi d’autres, dans son édition 2019. « C’est une très bonne nouvelle parce que ce qui est nommé, on peut le combattre, se réjouit Daria Marx à l’origine du collectif français Gras Politique. Quand on parlera désormais de grossophobie, on ne nous dira plus que c’est comme l’arachnophobie ou la loutrophobie voire que ça n’existe pas. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs