Accueil Monde

Migration: «On est en train de construire un monde de camps»

L’avocate Marie Doutrepont raconte dans un livre le quotidien des demandeurs d’asiles parqués dans des conditions indignes sur l’île de Lesbos. Un témoignage rare à l’heure où les dirigeants européens envisagent la création de nouveaux camps en Afrique du Nord.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 7 min

Une bonne gestion de la migration européenne passe-t-elle par la création de camps aux portes du continent ? Alors que l’Aquarius poursuit sa route vers l’Espagne, après avoir été refoulé des côtes maltaises et refusé par l’Italie, les dirigeants européens ne cachent pas leur volonté de dérouter à l’avenir les bateaux vers la Tunisie, où les demandeurs d’asile seraient accueillis dans des camps de triage. Des centres, à l’image des hotspots créés en Italie et en Grèce dans la foulée des grosses arrivées de 2015 et 2016. Sur l’île de Lesbos 7.500 migrants s’entassent désormais dans le camp de Moria, prévu pour un maximum de 3.000 personnes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs