Accueil Société

La majorité des communes ont adopté le réflexe «Be-Alert»

Créé à l’initiative du Centre de crise après les attentats, ce mécanisme permet de prévenir les citoyens en cas de catastrophes en tous genres. Près de 350.000 Belges se sont déjà inscrits pour recevoir des messages d’alerte. Il reste encore des bugs à corriger.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

I ncendie à Forest. Veuillez vous mettre abri – fermez portes et fenêtres » Ce bref message qui rappelle les télégrammes de l’inspecteur Gadget a été envoyé à tous les habitants vivant à proximité de l’usine des gaufres Milcamps, partie en fumée en novembre dernier. Il a été possible de prévenir tout le monde grâce au mécanisme « Be-Alert » qui fête son premier anniversaire cette semaine.

Lancé par le Centre de crise en juin 2017, il permet aux bourgmestres des communes affiliées de contacter les citoyens directement par SMS ou message vocal sur le téléphone fixe. Il peut décider de l’envoyer à tous ceux qui se sont inscrits sur le site be-alert.be (lire ci-dessous) ou à toutes les personnes situées dans une zone précise grâce à des accords avec les opérateurs télécoms.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs