Après une semaine d’errance, les migrants de l’Aquarius arrivent en Espagne

© AFP
© AFP

Les 630 migrants secourus par l’Aquarius, au centre cette semaine de vives tensions sur la politique migratoire de l’Europe, arrivaient dimanche dans le port espagnol de Valence, épilogue d’une semaine d’errance en Méditerranée.

Après le navire des garde-côtes italiens Dattilo transportant 274 migrants et arrivé le premier un peu avant 6h30 heure, l’Aquarius, navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF), est entré à son tour dans le port vers 10h30 avec 106 migrants à bord. Un autre navire militaire italien, l’Orione, doit arriver d’ici la mi-journée avec les 250 derniers.

Applaudissements ou danses et chants à la vue des côtes espagnoles: pour ces 450 hommes, 80 femmes dont au moins sept enceintes, 89 adolescents et onze enfants de moins de 13 ans, tous rêvant d’une vie meilleure en Europe, l’arrivée à Valence marque la fin d’une odyssée de 1.500 kilomètres.

Un voyage éprouvant durant lequel ils auront été le catalyseur des profondes fractures au sein de l’Union Européenne sur la question migratoire qui sera au centre du prochain conseil européen des 28 et 29 juin.

2.300 personnes mobilisées

Au port de Valence, des tentes ont été montées et des ambulances pré-positionnées pour accueillir les migrants. Une banderole clamant «Bienvenue chez vous», dans différentes langues, a été déployée alors que l’arrivée de l’Aquarius a déclenché un élan de solidarité.

«Les gens se proposent pour tout ce qui se présente: servir de traducteur, offrir un logement», expliquait Johnson Tamayo, artiste de 51 ans, l’un des très nombreux bénévoles mobilisés par la Croix-Rouge.

Au total, le dispositif mis en place pour cet accueil exceptionnel mobilise 2.320 personnes dont environ 1.000 bénévoles et 470 traducteurs. L’évènement est ultramédiatisé, avec plus de 600 journalistes accrédités.

© AFP
© AFP

© AFP
© AFP

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous