Accueil Monde Europe

Theo Francken à propos des migrants de l’Aquarius: «Que sommes-nous en train de faire?»

Le secrétaire d’Etat estime qu’il s’agit de « migrants illégaux ».

Temps de lecture: 1 min

Les 630 migrants secourus par l’Aquarius, au centre cette semaine de vives tensions sur la politique migratoire de l’Europe, sont arrivés en bateau à Valence ce dimanche matin, après une semaine d’errance en Méditerranée.

« Parmi les migrants illégaux qui arrivent en Espagne, beaucoup sont originaires du Bangladesh », a commenté sur Twitter le secrétaire d’Etat à l’Asile Theo Francken (N-VA). « C’est à 9000 km de la Libye et il n’y a pas de guerre. Ils volent via la Turquie vers Tripoli avant de partir en bateau vers l’UE. De quel droit entrent-ils dans l’Union européenne ? Que sommes-nous en train de faire ? »

Samedi, Theo Francken s’était exprimé dans Het Nieuwsblad en faveur d’un arrêt total de la migration illégale. Si cela dépendait de lui, toute personne qui essaye d’entrer au sein de l’Union européenne sans respecter les lois – que ce soit par bateau ou par une autre voie – perdrait son droit à l’asile, expliquait-il., tout en précisant qu’il s’agissait d’une proposition personnelle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 17 juin 2018, 17:01

    Une démocratie ne peut survivre sans respect de ses propres lois. On peut ne pas aimer Francken mais il me semble que c'est ce qu'il affirme. Même Merkel a reconnu récemment qu'il faut réguler l'immigration en Europe. Doit-on se faire insulter sur ce forum pour être d'accord avec elle?

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 17 juin 2018, 16:45

    Ainsi donc Francken connaît La provenance de chaque migrant ? Mais qu'il est fortiche ce theo. J'en ai marre de la présence de ce type au gouvernement. Si lui, tout comme ses kameraden de la n-va, avait ne serait-ce que le début d'une once de solution pour régler les problèmes, ça se saurait. Leur mot d'ordre : le problème, c'est les autres. Bref, que du vent dans le chef de cet individu. Enfin, maintenant il parle en son nom personnel ainsi il évite de se "faire remonter les bretelles" par Charles. Mais il parle quand même et on le fait savoir. Ça le conforte d'autant plus. À nouveau je réclame sa démission.

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 17 juin 2018, 17:18

    Mon cher Henry, puisque tu te permets de me tutoyer, tu ne m'en voudras pas de faire de même. Si tu as le temps, recherche dans les archives du journal et tu verras sans doute l'un ou l'autre commentaire de ma part contenant, si ce n'est la solution, à tout le moins des pistes de solutions. Quant à ce que je fais pour les migrants, j'estime ne pas avoir à en faire l'étalage. Sur ce je vous souhaite une excellente fin de journée.

  • Posté par Taverne Henry, dimanche 17 juin 2018, 17:07

    Et toi Stan quelle est ta solution ? Es-tu prêt à loger, nourrir et faire travailler toute une famille de migrants du Bangladesh ou d’Érythrée ?

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 17 juin 2018, 16:58

    Qui parle de congolais ici ? De plus vous semblez méconnaître l'histoire du colonialisme dans son ensemble. En plus vous mélangez ces "connaissances" avec des problèmes géopolitiques actuels qui vous échappent. Si ces migrants fuient leur pays c'est tout simplement parce qu'ils craignent pour leur sécurité. Un peu comme si Francken et ses copains de la n-va décidaient du jour au lendemain que vous n'êtes qu'un junkie wallon qui ne sert à rien et qu'il faut éliminer. Vous feriez quoi ? Probablement partir avec famille et bagages vers la France. Les français en pourraient-ils de votre détresse ? Non. Vous accueilleraient-ils ? Vous souhaiteriez que oui.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs