Accueil Monde France

France: à droite, Laurent Wauquiez fait taire les divergences

Virginie Calmels, numéro deux du parti LR, est limogée. Elle reprochait à son patron de ne pas rassembler. Laurent Wauquiez fait œuvre d’autorité mais peine à s’imposer comme le redresseur de son camp.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Depuis Paris,

Leur alliance aura duré six mois. Depuis le départ, la question n’était pas de savoir si ce mariage de (dé)raison allait tenir mais combien de temps il mettrait avant de s’effondrer. Le chef de la droite Laurent Wauquiez a pris l’initiative de la rupture et elle est nette et brutale. Dans le communiqué de limogeage rédigé par Les Républicains (LR) dimanche soir, le nom de Virginie Calmels n’est même pas mentionné. Seul figure celui du centriste Jean Leonetti, amené à lui succéder à la vice-présidence du parti.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs