Accueil Opinions Chroniques

L’anti-France

La France s’aime à moitié. L’autre moitié s’abandonne aisément à l’autodépréciation systématique, à la haine de soi, actualisant un clivage ancien où se confrontent, aujoud’hui encore, une droite nationale et une droite anti-antinationale.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Incroyable. Donald Trump insulte le Premier ministre canadien Justin Trudeau et, aussitôt, le pays tout entier, oppositions de droite et de gauche confondues, font bloc pour le soutenir.

Incroyable, parce qu’en France ce serait inconcevable.

Ainsi réagiraient, certes, le monde politique et l’opinion en Allemagne, en Angleterre. En France, non !

D’étranges patriotes

Lorsque Trump a rudement mis en cause l’Europe, le chroniqueur très conservateur du Figaro, Ivan Rioufol, suivi en cela par des centaines sinon des milliers d’internautes déchaînés, a célébré la grandeur exemplaire de Trump comparée à la petitesse, à la médiocrité de notre pauvre propre président Emmanuel Macron.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs