Accueil Société Régions Bruxelles

Une centaine de personnes bloquent le chantier du centre fermé pour migrants près de Zaventem (photos)

Elles dénoncent le caractère inhumain et illégitime de la détention de « gens qui n’ont commis aucun crime ».

Temps de lecture: 2 min

Plus d’une centaine de personnes du collectif #NotInMyName bloquent, depuis ce mercredi matin 10h, le chantier du nouveau centre fermé pour familles, situé à côté de l’aéroport de Zaventem. Elles se sont attachées aux portes et clôtures afin d’arrêter les travaux.

Une vingtaine de grimpeurs ont déployé plusieurs banderoles sur le toit et les clôtures des nouvelles unités familiales. Les messages «  1 heure en centre fermé = 1 heure de trop » ou encore «  Personne n’est illégal » sont lisibles sur les banderoles.

centre fermé pour familles à Steenokkerzeel (4)

centre fermé pour familles à Steenokkerzeel (5)

centre fermé pour familles à Steenokkerzeel (3)

En fin de matinée, les policiers sont montés sur le toit pour évacuer les grimpeurs.« La police est en train de les arrêter, signale un des organisateurs contacté par téléphone. Ils ont dit que toutes les identités de tout le monde seraient relevées. Ce groupe était très important pour nous parce qu’ils ont pu aller au plus près des détenus leur montrer qu’ils sont soutenus. »

Mauvaises conditions de détention

Les participants dénoncent la détention de personnes étrangères en centre fermé pour le seul fait qu’elles ne possèdent pas les bons papiers. «  Pour nous, c’est complètement illégitime d’enfermer des personnes, mineures ou majeures, en centre fermé », défend un des participants. «  Même les meilleures conditions de détention ne justifient pas le fait de mettre des gens qui n’ont commis aucun crime derrière les barreaux ». Les participants remarquent de plus que les personnes détenues font état de mauvaises conditions de détention.

centre fermé pour familles à Steenokkerzeel (2)

A l’instar de nombreuses organisations, le collectif avance qu’un tel projet est contraire à la Convention internationale relative aux Droits de l’Enfant et souligne que la Cour Européenne des Droits de l’Homme a déjà stipulé à plusieurs reprises que l’enfermement d’enfants constitue un traitement inhumain et dégradant.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Michel Claude, mercredi 20 juin 2018, 15:02

    Qui sont tous ces manifestants pour n'avoir rien à faire qu'ennuyer tout le monde, des assistés sociaux, des rentiers, des payés par quelque pouvoir ou lobby ? Je les enfermerais volontier avec ceux qu'ils "défendent", ça leur fera de la compagnie et ils auront de quoi s'occuper......

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 20 juin 2018, 14:32

    Allez Charlot, encore un effort: sépare les enfants des parents et mets-les en cage, et tu pourras alors aller jouer au golf avec le Trumpinet! Mais dans quel pays vit-on??? Les Résistants belges morts en se battant doivent se retourner dans leur tombe!

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 20 juin 2018, 14:10

    Et qu est ce qu ils proposent comme solution?qu ils restent à la rue?qu on mette à la rue les gens qui occupent des logements sociaux pour mettre les migrants à leur place ?les prendre chez eux?

  • Posté par José Remacle, mercredi 20 juin 2018, 17:50

    Justement qu'ils en prennent chez eux, quelques uns dans la chambre d'amis. En n'oubliant pas de les nourrir à leurs frais et aussi de les surveiller afin qu'ils ne s'évadent pas!

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 20 juin 2018, 14:34

    Ce n'est pas aux citoyens d'apporter des solutions à la m... dans laquelle la Belgique se met de par son autoritarisme grandissant, seul trait de caractère de ce gouvernement, impuissant à freiner la debacle économique de notre pays!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo